Programme complet

ATELIER : Développer son vocabulaire pour résister à la censure algorithmique
ATELIER : Développer son vocabulaire pour résister à la censure algorithmique
ATELIER : Développer son vocabulaire pour résister à la censure algorithmique
ATELIER : Développer son vocabulaire pour résister à la censure algorithmique

ATELIER : Développer son vocabulaire pour résister à la censure algorithmique
ATELIER : Développer son vocabulaire pour résister à la censure algorithmique
ATELIER : Développer son vocabulaire pour résister à la censure algorithmique
ATELIER : Développer son vocabulaire pour résister à la censure algorithmique

Mercredi 1 septembre 2021
13h30_15h30

Online

40-120$

(taxes et frais inclus)

Les mots que nous utilisons pour communiquer, apprendre, débattre et critiquer sont devenus compromis par une organisation et une optimisation algorithmique opaque et par la recherche de profits asservie au marché de compagnies privées comme Google. Nous serions donc en droit de nous demander à quel point le langage est résilient et sûr dans l’ère numérique. Que ce soit aux États-Unis, en Chine ou à l’échelle mondiale, le langage en ligne est devenu un véhicule par lequel l’activisme surgit. Le langage est également devenu un ensemble de données prêt à être sélectionné et utilisé pour créer de systèmes d’apprentissage automatique à des fins de profits. Par exemple, des mots sont utilisés en tant que données d’apprentissage pour créer des modèles d’IA qui peuvent « écrire ». Les mots sont également devenus une arène pour la censure et la modération automatisées.

L’écriture a longtemps servi d’outil pour la dissidence et la provocation. Les mots peuvent détruire des mondes ou en créer de nouveaux. Nos nouvelles langues seront des modes d’expression foncièrement prismatiques, sujets à la multiplicité, relationnels et transnationaux.

Dans cet atelier, nous utiliserons Hanzimaker et d’autres éléments de la trousse d’outils pour la censure algorithmique créée par Future of Memory pour expérimenter et créer de nouveaux mots, de nouvelles phrases et de nouveaux vocabulaires afin de consigner le passé et penser l’avenir. Ces nouveaux caractères hybrides, issus d’un mélange de langues tout aussi diasporiques que les personnes qui les ont créées, échapperont à la classification et la reconnaissance par les systèmes automatisés.

Quels mots demeureront pour décrire le passé? Quels mots nous permettront de bâtir l’avenir? De quel nouveau vocabulaire avons-nous besoin pour différentes formes de révolutions?

Conditions / préparation : aucune expérience prérequise.

Cet atelier a une capacité limitée de 50 personnes. Si vous vous êtes inscrit·e mais ne pouvez plus participer, veuillez vous désinscrire la veille de l’événement afin de libérer votre place.

Présenté en collaboration avec Gray Area.
Activité en langue anglaise.

En collaboration avec
Lucas La Rochelle Nedine Moonsamy Takashi Ikegami Kanta D Ihal
Lucas LaRochelleCA/QC Lucas LaRochelleCA/QC Lucas LaRochelleCA/QC Lucas LaRochelleCA/QC Lucas LaRochelleCA/QC Lucas LaRochelleCA/QC Lucas LaRochelleCA/QC Lucas LaRochelleCA/QC
Nedine MoonsamyZA Nedine MoonsamyZA Nedine MoonsamyZA Nedine MoonsamyZA Nedine MoonsamyZA Nedine MoonsamyZA Nedine MoonsamyZA Nedine MoonsamyZA
Takashi IkegamiJP Takashi IkegamiJP Takashi IkegamiJP Takashi IkegamiJP Takashi IkegamiJP Takashi IkegamiJP Takashi IkegamiJP Takashi IkegamiJP
Kanta DihalNL/UK Kanta DihalNL/UK Kanta DihalNL/UK Kanta DihalNL/UK Kanta DihalNL/UK Kanta DihalNL/UK Kanta DihalNL/UK Kanta DihalNL/UK