Montréal Québec Canada
Ouvrir le menu Fermer le menu
Liste d'artistes

Gabber Modus OperandiID

Gabber Modus Operandi<sup>ID</sup>
Gabber Modus OperandiID
Play 3

27.08 | 22h00_03h00 heure Montréal
Live A/V : 01h00_01h45 heure Montréal

Né de la scène punk expérimentale de la capitale de Bali, Gabber Modus Operandi a été formé lorsque Kasimyn a remplacé à la dernière minute un membre absent du groupe punk de son ami Ican Harem . Le résultat ? Une anarchie fluide, à la croisée des genres, et une musique qui faisait le pont entre les rythmes du rave et le noise, inspirée à la fois par le footwork de Chicago, le hardcore joyeux et les sons du gamelan, qui pouvaient être entendus depuis le centre communautaire adjacent à leur studio.

Ces sonorités ont été réunies dans les albums PUXXXIMAXXX (2018), qui est plein à craquer de références au folklore balinais et à la magie noire, et HOXXXYA (2019), qui a surpris les oreilles du monde musical occidental avec son exploration en 180bpm des relations entretenues par ces Indonésiens millénariaux avec la culture numérique.

Pour sa première prestation à MUTEK, le duo Gabber Modus Operandi présente son univers sonore frénétique, exubérant et diasporique à Montréal, en reliant l’énergie explosive du noise et les rythmes syncopés du monde rave. Arborant en spectacle des costumes faits maison et une attitude « DIY » qui semble fermement ancrée dans son passé punk, Gabber Modus Operandi est une hallucination remplie de puissance percussive et un exemple efficace de ce que pourrait devenir la culture des clubs de Bali.

Qui

Un duo survolté composé de Kasimyn et Ican Harem, qui fusionnent la musique folklorique traditionnelle indonésienne à de vigoureuses influences footwork, grindcore et gabber pour créer un son frénétique, exubérant et diasporique.

Étiquettes

SVBKVLT
Danse Noir
Yes No Wave Music

Projets récents

HOXXXYA (SVBKVLT, 2019)
PUXXXIMAXXX (Yes No Wave Music, 2018)

Le plus

Avant Gabber Modus Operandi, Kasimyn était dans un « black metal karaoke boy band ». Caractérisé par des cris sur des sons créés avec un vieux Nokia, ce projet a reçu les menaces et huées des membres les plus conservateurs de la scène metal.